Mariages d’enfants : 39 000 filles victimes chaque année

[08 mars 2013 - 14h43] [mis à jour le 19 décembre 2013 à 14h55]

Tahani, 8 ans, aux côtés de son mari Majed, 27 ans, avec, derrière eux, la petite Ghada, 8 ans, et son mari, à Hajjah au Yémen – 26 juillet 2010. ©Stephanie Sinclair/VII/Tooyoungtowed.org

Dans 158 pays, l’âge légal minimum pour se marier est fixé à 18 ans. Pourtant, selon une estimation prospective du Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA), 140 millions de jeunes filles se seront mariées avant cet âge, entre 2011 et 2020. Une perspective effrayante, au regard des dangers auxquels sont exposées ces enfants et adolescentes, au sein du couple.

Violence de leur partenaire et abus sexuels, complications de la grossesse et de l’accouchement… Les jeunes filles mariées avant l’âge de 18 ans sont également « privées d’éducation, de leur santé et de leur avenir », souligne le Dr Babatunde Osotimehin, directeur exécutif de l’UNFPA. Parmi les 140 millions de ces enfants unies dans la force à leur époux, 50 millions auront moins de 15 ans.

La plupart des mariages d’enfants ont lieu en Afrique subsaharienne et en Asie du sud. Les dix pays où le taux de ces unions est le plus élevé sont le Niger (75%), le Tchad et la République Centrafricaine (68%), le Bangladesh (66%), la Guinée (63%), le Mozambique (56%), le Mali (55%), le Burkina Faso et le Soudan (52%) et le Malawi (50%). En Inde, la mariée est une enfant dans 47% des cas.

Violences conjugales et mortalité maternelle

« Le mariage marque une initiation abrupte et souvent violente aux relations sexuelles », rappelle le Dr Claudia Garcia Moreno, expert de l’OMS spécialiste de la violence à l’encontre des femmes. Ces enfants risquent davantage que les autres d’être victimes d’actes violents de la part de leur partenaire, notamment en cas de différence d’âge importante. Très souvent, la jeune fille est unie à un homme beaucoup plus âgé qu’elle, avec parfois plus de 50 ans d’écart !

Ensuite, ces enfants sont dissuadées d’utiliser des contraceptifs. Résultat : 90% des 16 millions d’adolescentes qui accouchent chaque année dans le monde sont déjà mariées. L’UNICEF estime que 50 000 environ en meurent. Le nombre de décès de mères et de nouveau-nés est plus élevé de 50% chez les moins de 20 ans que chez les femmes enceintes entre 20 et 29 ans.

Ecrit par : Dominique Salomon – Edité par : Emmanuel Ducreuzet

Partager cet article