Départ à Rio : comment se protéger de Zika ?

[03 août 2016 - 14h28] [mis à jour le 03 août 2016 à 17h29]

Ce 5 août débuteront les Jeux Olympiques de Rio de Jainero, au Brésil. Or la Direction générale de la Santé (DGS) rappelle que le virus Zika circule actuellement dans ce pays. C’est pourquoi elle souhaite rappeler les recommandations pour se protéger d’une éventuelle contamination.

Le virus Zika se transmet d’homme à homme par l’intermédiaire d’une piqure de moustique du genre Ades, aussi appelé moustique tigre. Ce dernier pique surtout la journée, particulièrement en début de matinée et en fin de journée. A noter également que de rares cas de transmission par voie sexuelle ont été reportés.

Avant un départ pour Rio, la DGS rappelle que vous devez :

  • Emmener des répulsifs cutanés anti-moustiques et des insecticides, après avoir demandé l’avis de votre pharmacien ou de votre médecin ;
  • Emporter des vêtements longs et couvrants et les imprégner d’insecticides.

La DGS insiste sur l’importance de se protéger des piqûres de moustiques par tous les moyens, aussi bien sur place qu’à votre retour afin de prévenir l’introduction et la transmission du virus en métropole. Il est également recommandé de dormir sous une moustiquaire pré-imprégnée d’insecticide et d’isoler les pièces avec des moustiquaires aux fenêtres.

Si vous ressentez des symptômes comme une fièvre brutale ou modérée, de la fatigue, des douleurs musculaires ou articulaires, des maux de tête, une conjonctivite sur place ou au retour de votre voyage, consultez rapidement un médecin.

La prévention est essentielle chez les femmes enceintes, car le virus peut être responsable de microcéphalie chez l’enfant, une malformation grave et irréversible. La DGS préconise donc à cette population de reporter leur voyage dans des zones où le virus circule.

Les femmes enceintes qui se rendent néanmoins dans un pays infecté doivent impérativement consulter leur médecin avant le départ et être particulièrement attentives sur place en matière de protection individuelle. Bien entendu pendant leur séjour et au retour, elles doivent s’assurer du bon suivi de leur grossesse et consulter un professionnel de santé en cas de besoin.

Partager cet article