Continuer de manger équilibré en vieillissant, c’est primordial pour rester en bonne santé. La dénutrition favorise la fonte musculaire, l’ostéoporose et de façon plus générale la perte d’autonomie. Les repas doivent donc rester un moment de plaisir. Mais comment y parvenir ?

– Relevez le goût des plats. Le nombre de papilles gustatives diminue avec l’âge. Pour rendre vos  préparations culinaires plus appétissantes, prenez l’habitude de rehausser leurs saveurs avec des herbes aromatiques, des épices, des bulbes (oignon, ail, échalote)… Attention par contre à ne pas saler davantage. Pour plus d’onctuosité, pensez aux sauces au vin, aux morceaux de crème de gruyère ou à la noisette de beurre déposés sur les légumes, au filet d’huile de colza sur les crudités…

– Bien vous hydrater. Qui dit déshydratation dit moins de salive. Or une bouche sèche perçoit moins bien les saveurs. Pour ouvrir votre appétit, il est impératif de boire 1 à 1,5 litre d’eau par jour, même si vous n’avez pas soif ;

– Soignez la présentation. Parce que l’on mange aussi avec les yeux, une jolie nappe, des plats bien dressés entretiennent le plaisir de passer à table. En cas de portages de repas à domicile, il est important de prendre le temps de transvaser les différentes préparations dans une assiette, un ramequin… La présentation en barquettes n’est pas forcément très appétissante ;

– Consultez régulièrement votre dentiste. Bien mâcher permet de bien digérer mais aussi de révéler les odeurs et les saveurs des aliments consommés. Des problèmes dentaires chroniques (douleurs, déchaussement, dentier mal adapté) peuvent suffire à expliquer une baisse d’appétit ;

– Conservez une activité physique. Rien de mieux pour ouvrir l’appétit qu’une marche à pied, une séance de jardinage, un cours de danse de salon…

A noter : Se peser au moins une fois par mois permet de détecter rapidement une perte de poids et de mettre en place les mesures adaptées.

Partager cet article